Colonel von Vloppen et l'Extraterrestre Mec

(Il y a un bureau où il est écrit sur la porte : « Colonel Holden von Vloppen, l'Armée de l'Air des États-Unis ». Colonel von Vloppen est assis à son bureau et s'intéresse beaucoup longuement sur un dossier. Il parle avec un interphone.)

Colonel von Vloppen : Allô, Duckworth, j'aimerais parler avec lui maintenant.

Duckworth (à l'interphone) : Oui, monsieur.

(Duckworth entre avec l'Extraterrestre Mec.)

Colonel von Vloppen : Asseyez-vous, s'il vous plaît.

(Extraterrestre Mec s'assied.)

Colonel von Vloppen : Duckworth, vous ne devez pas rester ici.

Duckworth : Je dois vous protéger, n'est-ce pas ?

Colonel von Vloppen : Ce n'est pas nécessaire. Il est inoffensif.

Duckworth : En êtes-vous sûr ?

Colonel von Vloppen : Oui.

Duckworth : Faites comme vous voulez, monsieur.

(Duckworth part.)

Colonel von Vloppen : Bonjour. Comment vous appelez-vous ?

Extraterrestre Mec : Et … pourquoi dois-je vous aider ?

Colonel von Vloppen : Parce que je peux vous être utile. J'en suis sûr.

Extraterrestre Mec : Ma femme est très fâchée, très, très fâchée. C'est une connasse.

Colonel von Vloppen : Alors, vous vous appelez comment ?

Extraterrestre Mec : Extraterrestre Mec.

Colonel von Vloppen : Votre nom est en peu étrange, n'est-ce pas ?

Extraterrestre Mec : Mes parents m'ont donné ce nom. Mon Père s'appelle Extraterrestre Père.

Colonel von Vloppen : Et votre mère, est-ce qu'elle s'appelle Extraterrestre Mère ?

Extraterrestre Mec : Oui.

Colonel von Vloppen : Laissez-moi deviner. Votre femme s'appelle Extraterrestre Femme.

Extraterrestre Mec : Non. Elle s'appelle Extraterrestre Salope.

Colonel von Vloppen : Ah bon ?

Extraterrestre Mec : Oui.

Colonel von Vloppen : Nous vous avons attrapé dans notre base militaire en train de voler un vaisseau spatial.

Extraterrestre Mec : On a besoin d'un nouveau. Le nôtre nous a été volé. Ma femme s'est mise en colère. Elle se met toujours en colère à propos de rien.

Colonel von Vloppen : Vous avez perdu votre vaisseau spatial. Ce n'est pas rien, n'est-ce pas ?

Extraterrestre Mec : Vous avez raison, mais elle est toujours fâchée. Elle se met en colère à propos de tout et de rien.

Colonel von Vloppen : Je comprends. Où avez-vous perdu votre vaisseau spatial ?

Extraterrestre Mec : Sur l'île de Pâques. On a kidnappé deux adolescents et les a apportés sur cette île. Ils y ont volé notre vaisseau.

Colonel von Vloppen : Et les adolescents, est-ce qu'ils s'appellent les Extraterrestres Adolescents ?

Extraterrestre Mec : Non. Ils s'appellent Andrew et Catherine.

Colonel von Vloppen : Vraiment ?

Extraterrestre Mec : Oui.

Colonel von Vloppen : Ressemblent-ils aux personnes de ces photos là ?

(Le colonel montre des photos à l'Extraterrestre Mec. Il les regarde.)

Extraterrestre Mec : Oui. Ce sont les mêmes gens.

Colonel von Vloppen : Que dites-vous là! On croit qu'ils nous ont volé un AV-8B Harrier II jet.

Extraterrestre Mec : Ah bon ?

Colonel von Vloppen : Oui. On croit qu'ils ont braqué beaucoup de banques avec ce jet. C'était leur moyen d'évacuation parce qu'il peut décoller verticalement.

Extraterrestre Mec : Les adolescents sont très actif, n'est-ce pas ?

Colonel von Vloppen : Oui. Écoutez. Les charges contre vous sont graves – tentative de vol d'un vaisseau spatial, enlèvement, agression. Vous serez en prison le reste de votre vie si vous êtes déclarés coupable.

Extraterrestre Mec : C'est si grave que ça ?

Colonel von Vloppen : Oui, mais il est possible que vous puissiez échapper à ce grave destin.

Extraterrestre Mec : Comment ?

Colonel von Vloppen : Si vous nous aidez à attraper les scélérats, Andrew et Catherine, nous annulerons les charges contre vous.

Extraterrestre Mec : Vraiment ?

Colonel von Vloppen : Oui, mais seulement si nous réussissons à attraper ces fripouilles.

Extraterrestre Mec : Je comprends. Nous attraperons les vilains.

Colonel von Vloppen : Super !

Extraterrestre Mec : J'aimerais vous poser une question.

Colonel von Vloppen : Bien sûr.

Extraterrestre Mec : Pourquoi est-ce qu'on parle Français ensemble ? Les États-Unis étaient une colonie de la Grande-Bretagne, n'est-ce pas ? Je pensais qu'on parlait l'anglais ici.

Colonel von Vloppen : Non, plus maintenant. On parle français.

Extraterrestre Mec : Vraiment ?

Colonel von Vloppen : Oui. La France nous a aidé dans notre guerre pour l'indépendance. Sans leur aide, nous ne serions pas indépendants. Nous étions si reconnaissants que nous avons décidé de parler Français au lieu de l'anglais.

Extraterrestre Mec : Vraiment ?

Colonel von Vloppen : Non, non, bien sûr que non. Je vous ai bien eu ! Ha ha ha ha ha !

Extraterrestre Mec : Vous m'avez bien eu ! Ha ha ha ha ha ! Cependant, on parle français dans l'Alpha Centauri.

Colonel von Vloppen : Ah bon ?

Extraterrestre Mec : Oui. Pendant la Révolution française, Louis XIV s'est échappé de France avec un vaisseau spatial et nous a rendu visite à Alpha Centauri. Notre langue, l'alphacentaurais, était très moche, mais par contre cette langue de Louis XIV était très belle. On a décidé qu'on devait parler français à partir de là.

Colonel von Vloppen : Vraiment ?

Extraterrestre Mec : Non, bien sûr que non. Il a été exécuté en France par la guillotine. Je vous ai bien eu ! Ha ha ha ha ha !

Colonel von Vloppen : Vous m'avez bien eu ! Ha ha ha ha !

Extraterrestre Mec : Eh alors, pourquoi est-ce qu'on parle français ensemble ?

Colonel von Vloppen : Je ne sais pas. C'est étrange.

Extraterrestre Mec : Oui.

Colonel von Vloppen : Alors, la situation est très grave. Ces adolescents, Andrew et Catherine, sont dangereux. On doit les attraper.

(A suivre. Est-ce que Andrew et Catherine iront déjouer les plans de Colonel von Vloppen et de l'Extraterrestre Mec ?)




Colonel von Vloppen and the Space Alien Dude

(There's an office on whose door is inscribed, “Colonel Holden von Vloppen, United States Air Force.”) Colonel von Vloppen is seated at his desk and shows great interest in a file. He talks into an intercom.)

Colonel von Vloppen: Hello, Duckworth, I'd like to talk with him now.

Duckworth: (over the intercom) Yes, sir.

(Duckworth enters with the Space Alien Dude.)

Colonel von Vloppen: Please be seated.

(The Space Alien Dude sits down.)

Colonel von Vloppen: Duckworth, you don't need to stay.

Duckworth: I need to protect you, don't I?

Colonel von Vloppen: That's not necessary. He's harmless.

Duckworth: Are you sure?

Colonel von Vloppen: Yes.

Duckworth: As you wish, sir.

(Duckworth exits.)

Colonel von Vloppen: Hello. What's your name?

Space Alien Dude: And … why should I help you?

Colonel von Vloppen: Because I can be of help to you. I'm sure of it.

Space Alien Dude: My wife is very angry, very, very angry. She's a bitch.

Colonel von Vloppen: All right, what is your name?

Space Alien Dude: Space Alien Dude.

Colonel von Vloppen: Your name is a little strange, isn't it?

Space Alien Dude: My parents gave me that name. My dad's name is Space Alien Dad.

Colonel von Vloppen: Is your mom's name Space Alien Mom?

Space Alien Dude: Yes.

Colonel von Vloppen: Let me guess. Your wife's name is Space Alien Wife.

Space Alien Dude: No. It's Space Alien Bitch.

Colonel von Vloppen: Really?

Space Alien Dude: Yes.

Colonel von Vloppen: All right then, we caught you stealing a spaceship from our military base.

Space Alien Dude: We needed a new one. Ours was stolen. My wife threw a fit. She always throws fits over nothing.

Colonel von Vloppen: You lost your spaceship. That wasn't nothing, was it?

Space Alien Dude: You're right, but she's always mad. She throws fits about everything and nothing.

Colonel von Vloppen: I understand. Where did you lose your spaceship?

Space Alien Dude: On Easter Island. We kidnapped two teenagers and took them to that island. They stole our spaceship there.

Colonel von Vloppen: And were the teenagers named Space Alien Teenagers?

Space Alien Dude: No, their names were Andrew and Catherine.

Colonel von Vloppen: Really?

Space Alien Dude: Yes.

Colonel von Vloppen: Did they look like the people in these photos?

(The colonel shows some photos to the Space Alien Dude. He looks at them.)

Space Alien Dude: Yes. Those are the same people.

Colonel von Vloppen: You don't say! We think they stole an AV-8B Harrier II jet from us.

Space Alien Dude: Really?

Colonel von Vloppen: Yes. We believe they've been robbing a lot of banks with that jet. It was their getaway vehicle because it can take off vertically.

Space Alien Dude: Those teenagers are very active, aren't they?

Colonel von Vloppen: Yes. Listen. The charges against you are serious – attempted theft of a spaceship, kidnapping, assault. You'll spend the rest of your life in prison if you're found guilty.

Space Alien Dude: Is it that bad?

Colonel von Vloppen: Yes, but it's possible that you could avoid this grim fate.

Space Alien Dude: How?

Colonel von Vloppen: If you help us catch these scoundrels, Andrew and Catherine, we'll drop the charges against you.

Space Alien Dude: Really?

Colonel von Vloppen: Yes, but only if we succeed in catching these evil people.

Space Alien Dude: I understand. We'll catch these villains.

Colonel von Vloppen: Great!

Space Alien Dude: I'd like to ask a question.

Colonel von Vloppen: Of course.

Space Alien Dude: Why are we speaking in French with one another? The United States started as a colony of Great Britain, didn't it? I thought you spoke English here.

Colonel von Vloppen: No, not anymore. We speak French.

Space Alien Dude: Really?

Colonel von Vloppen: France helped us in our Revolutionary War. Without their help we would not have gained our independence. We were so grateful, we decided we should speak in French instead of in English.

Space Alien Dude: Really?

Colonel von Vloppen: No, no, of course not. I had you going! Ha ha ha ha ha!

Space Alien Dude: You had me going! Ha ha ha ha ha! However, we do speak French on Alpha Centauri.

Colonel von Vloppen: Really?

Space Alien Dude: Yes. During the French Revolution, Louis XIV escaped from France in a spaceship and visited us on Alpha Centauri. Our language, Alpha-Centaurian, was really ugly, but that language spoken by Louis XIV was very beautiful. We decided we should speak in French from that point forward.

Colonel von Vloppen: Really?

Space Alien Dude: No, of course not. He was executed by guillotine in France. I had you going! Ha ha ha ha ha!

Colonel von Vloppen: You had me going! Ha ha ha ha!

Space Alien Dude: Then why are we speaking in French with one another?

Colonel von Vloppen: I don't know. It's weird.

Space Alien Dude: Yes.

Colonel von Vloppen: Anyway, the situation is very serious. These teenagers, Andrew and Catherine, are very dangerous. We need to catch them.

(To be continued. Can Andrew and Catherine outsmart Colonel von Vloppen and the Space Alien Dude?)






Back to Main Page