La passion de Sandy et Bubba

(Sandy et Bubba sont seuls dans un appartement. Ils s'embrassent frénétiquement et passionnément.)

Sandy : Ooooohhhhhhh, Bubba.

Bubba : Oooohhhhhh, Sandy.

Sandy : Ooooohhhhhhhhh-je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime !!!!!!

Bubba : Mmmmaaaaaa chérie, je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime-je-t'aime !!!!

(Ils se caressent sauvagement, renversant lampes et meubles.)

Bubba : Je ressens tellement de passion pour toi.

Sandy : Ooohhhhhh, Bubba, mon amour.

(Ils se bécotent comme des animaux sauvages, les caresses d'une autre, grognant et haletant, les bras ballants frénétiques.)

Bubba : Je te veux, maintenant.

Sandy : Oh, prends-moi, prends-moi, prends-moi ! Tout de suite ! Tout de suite !

(Ils tombent sur une table, la table se casse, et ils tombent par terre avec fracas.)

Bubba : Ooooooohhhhhhhh, Sandy.

Sandy : Ooooooohhhhhhhhh, Bubba.

Bubba : Je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime !!!!!!

Sandy : Je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime !!!!!!

(Soudainement on peut entendre une clé dans la serrure de la porte qui s'ouvre.)

Sandy (chuchotant) : Attends ! C'est mon papa. Cache-toi ! Immédiatement !

(Bubba se cache dans la garde-robe. Le père entre.)

Le père : Quelle pagaille.

Sandy : Salut, papa.

Le père : Qu'est-ce tu as fait ? C'est un désordre total ici.

Sandy : J'ai perdu mon portable. J'étais en train de le chercher.

Le père : Tu as eu à faire un tel gâchis pour ça ?

Sandy : J'ai paniqué. J'adore mon portable.

Le père : Mon dieu. Pourquoi tu ne portes pas ta chemise ? Habille-toi !

(Elle met sa chemise.)

Sandy : Pas de soucis. Je débarrasserai tout.

Le père : Tu ferais mieux de le faire.

Sandy : D'accord. (Pause) Pourquoi est-ce que tu es rentré si vite ? Je pensais que tu avais une réunion avec ton club.

Le père : J'ai oublié ma carte de paiement. La banque m'a envoyé une neuve, mais j'ai oublié de la mettre dans mon portefeuille.

Sandy : Ah bon.

(Il prend sa carte de paiement et la met dans son portefeuille.)

Le père : Quand je serai rentré, il n'y aura plus de gâchis, n'est-ce pas ?

Sandy : Oui, bien sûr.

(Il part. Bubba sort de la garde-robe. Ils courent ensemble, et s'embrassent, follement.)

Sandy : Ooooohhhhhh, Bubba.

Bubba : Ooooooohhhhhh, Sandy.

Sandy : Je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime !!!!!!

Bubba : Je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime !!!!!!

Sandy : Ceci est tellement merveilleux !

Bubba : J'ai envie de toi.

Sandy : Embrasse-moi, caresse-moi, déshabille-moi, prends-moi !

(Ils tombent par terre et s'enroulent sur le plancher ensemble. Ils gémissent passionnément, s'embrassent, se caressent, et se déshabillent comme des fous. Soudainement, on peut entendre une clé tourner la serrure de la porte et celle-ci s'ouvre.)

Sandy : (chuchotant) Arrête ! C'est ma maman. Cache-toi ! Vite !

(Bubba se cache dans la garde-robe. La mère entre.)

La mère : Mon dieu, on dirait qu'il y a eu un séisme ici. Qu'est-ce tu as fait ?

Sandy : Heu …

La mère : Ma parole ! Pourquoi es-tu nue ?

Sandy : Heu … heu … somnambulisme ! Oui, j'étais en état de somnambulisme. Je dormais … et j'ai dû faire ce gâchis durant mon somnambulisme. Oui, oui.

La mère : Je vais apporter ton peignoir de la garde-robe.

Sandy : Non ! Non !

La mère : Pourquoi pas ?

Sandy : Il est sale. J'en ai un autre.

(Sandy apporte un peignoir de la salle de bains.)

La mère : Dès lundi tu iras au psychothérapeute.

Sandy : Oui, oui, bien entendu.

La mère : Je reste ici avec toi. Tu ne vas pas bien.

Sandy : Non, non ! Tu devais te rendre à ton concert. Tu l'attends depuis longtemps. Il faut que tu y ailles.

La mère : C'est gentil de ta part, mais je reste avec toi. Tu as besoin de moi. Je ne vais pas te quitter.

Sandy : Non, non. Tu y vas ! Je suis malade parce que je ressens toujours beaucoup de culpabilité. Je ressens beaucoup beaucoup beaucoup de culpabilité. Si tu n'y vas pas, je vais me sentir encore plus coupable. Ooohhhh, je me sens tellement coupable, oooohhhh, c'est très très très très affreux ! Je suis coupable … oooooohhhh … je suis tellement méchante. Tu ne peux pas aller au concert parce que je suis tellement égoïste. Ooohhh, je suis si si si coupable.

La mère : Arrête. J'y vais.

Sandy : Dacodac.

La mère : Es-tu sûr que tu seras bien ?

Sandy : Oui, oui, bien sûr.

La mère : D'accord.

(La mère part. Bubba sort de la garde-robe en courant et tacle Sandy. Ils glissent sur le plancher et se frappent contre l'aquarium. Celui-ci s'écrase sur le plancher, déversant de l'eau, répandent du verre et des poissons partout. Ils roulent ensemble sur le plancher se caressant l'un l'autre.)

Bubba : Ooooh, ma chérie, je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime.

Sandy : Oooh, mon amour, je-t'aime-je-t'aime- je-t'aime. Tu m'excites tellement.

Bubba : Je suis tout bouleversé par toi.

Sandy : Prends-moi, prends-moi, prends-moi.

(Soudainement il y a un séisme. Tout tremble et il y a un grand bruit. Les murs tombent et des débris volent partout.)

Bubba et Sandy ensemble : Au secours !

(Le tremblement de terre s'arrête. Tout est tranquille. Bubba et Sandy rampent sur les décombres.)

Bubba (en toussant) : Oh … mon dieu. C'est un peu intense, notre relation, n'est-ce pas ?

Sandy : Ouais, en peu.

Bubba : Tu es blessée ?

Sandy : Un peu, mais ça n'est pas si grave.

Bubba : Moi aussi.

Sandy : Je pense qu'on devrait prendre une pause l'un de l'autre.

Bubba : Ouais. Je suis d'accord.





Sandy and Bubba's Passion

(Sandy and Bubba are alone in an apartment. They smooch frantically and passionately.)

Sandy: Oooohhhh, Bubba.

Bubba: Oooohhh, Sandy.

Sandy: I-love-you-I-love-you- I-love-you-I-love-you- I-love-you-I-love-you- I-love-you!!!!!!!!!

Bubba: Mmmyyyyy sweetheart, I-love-you-I-love-you-  I-love-you-I-love-you- I-love-you-I-love-you-I-love-you!!!!!!!!!

(They fondle each other savagely, knocking over lamps and furniture.)

Bubba: I feel so much passion for you.

Sandy: Ooohhh, Bubba, my love.

(They smooch each other like wild animals, caressing one another, grunting and gasping, flailing their arms frantically.)

Bubba: I want you now.

Sandy: Oh, take me, take me, take me! Right now! Right now!

(They fall on a table, the table breaks, and they fall to the ground with a crash.)

Bubba: Oooohhhh, Sandy.

Sandy: Oooooohhh, Bubba.

Bubba: I-love-you-I-love-you- I-love-you-I-love-you- I-love-you-I-love-you- I-love-you!!!!!!!!!

Sandy: I-love-you-I-love-you- I-love-you-I-love-you- I-love-you-I-love-you- I-love-you!!!!!!!!!

(Suddenly we can hear a key in the door's lock and the door opening.)

Sandy: (whispering) Wait! That's my dad. Hide! Right now!

(Bubba hides in the closet. The father enters.)

Dad: What a mess.

Sandy: Hi, Dad.

Dad: What have you done? It's a total mess in here.

Sandy: I lost my cell phone. I've been looking for it.

Dad: Did you have to make such a mess?

Sandy: I was panicking. I love my cell phone.

Dad: My God. Why is your shirt off? Put it on.

(She puts on her shirt.)

Sandy: No worries. I'll clean all this up.

Dad: You'd better do that.

Sandy: I will. (Pause) Why did you come back home? I thought you had a meeting with your club.

Dad: I forgot my debit card. The bank sent me a new one, but I forgot to put it in my wallet.

Sandy: I see.

(He gets his debit card and puts it into his wallet.)

Dad: When I get back, this mess will have been cleaned up by you, right?

Sandy: Yes, of course.

(He exits. Bubba gets out of the closet. They run together, kiss, and smooch madly.)

Sandy: Oooohhhhh, Bubba.

Bubba: Oooooohhh, Sandy.

Sandy: I-love-you-I-love-you- I-love-you-I-love-you- I-love-you-I-love-you- I-love-you!!!!!!!!!

Bubba: I-love-you-I-love-you- I-love-you-I-love-you- I-love-you-I-love-you- I-love-you!!!!!!!!!

Sandy: That feels wonderful.

Bubba: I want you.

Sandy: Kiss me, caress me, disrobe me, take me!

(The fall to the ground and roll around on the floor together. They moan passionately, they kiss, caress, and tear each other's clothes off like crazy. Suddenly we can hear a key in the door's lock and the door opening.)

Sandy: (Whispering) Stop! It's my mom. Hide! Quick!

(Bubba hides in the closet. The mom enters.)

Mom: My God, it looks like there was an earthquake in here. What have you been doing?

Sandy: Uh …

Mom: My word! Why are you naked?

Sandy: Um … um ... sleepwalking. Yes, I was sleepwalking. I was asleep … and I must have made this mess while sleepwalking. Yes, yes.

Mom: I'll get your bathrobe from the closet.

Sandy: No! No!

Mom: Why not?

Sandy: It's dirty. I have another one.

(Sandy gets a bathrobe from the bathroom.)

Mom: First thing Monday you're seeing a psychotherapist.

Sandy: Yes, yes, of course.

Mom: I'm staying here with you. You're not well.

Sandy: No, no! You should go to your concert. You've been waiting to go for months. You really need to go.

Mom: That's nice of you, but I'm staying with you. You need me. I'm not leaving you.

Sandy: No, no. You go! I'm not feeling well because I always feel a lot of guilt. I feel lots and lots and lots and lots of guilt. If you don't go, I'll feel even more guilty. Ooohh, I feel so guilty, oooohhh, it's so, so, so, so awful! I'm guilty … ooooohhhh … I'm so evil. You can't go to the concert because I'm so selfish. Ooohhh, I'm so, so, so guilty.

Mom: Stop it. I'm going.

Sandy: Okie-dokie.

Mom: Are you sure you'll be okay?

Sandy: Yes, yes, of course.

Mom: All right.

(The mom exits. Bubba runs out of the closet and tackles Sandy. They slide across the floor and hit against the fish tank. It crashes to the floor, spilling out its water, glass, and fish everywhere. They roll together over the floor, caressing one another.)

Bubba: Oooh, my sweetheart, I-love-you-I-love-you- I-love-you.

Sandy: Oooh, my love, I-love-you-I-love-you- I-love-you. You make me so hot.

Bubba: I'm so turned on for you.

Sandy: Take me, take me, take me.

(Suddenly there's an earthquake. Everything shakes and there's a huge sound. The walls fall down and debris flies everywhere.)

Bubba and Sandy together: Help!

(The earth quits shaking. Everything is quiet. Bubba and Sandy crawl out of the rubble.)

Bubba: (coughing) Oh … my God. Our relationship is a bit intense, isn't it?

Sandy: Yeah, a little.

Bubba: Are you hurt?

Sandy: A little, but it's not that bad.

Bubba: Me too.

Sandy: I think we should take a break from each other.

Bubba: Yeah. I agree.






Back to Main Page